随机文章 Articles au hasard

22 - 香港公园市场 Hong-Kong : Parcs, Avenue of Stars et Ladies Market

Posté le 15/12/2013 à 14h47

Laisser un commentaire – Mercredi 11 Décembre –

Tout le long de notre séjour à Hong-Kong, une brume enveloppera toute la baie...pas de chance pour les photos des gratte-ciel éloignés et de la mer. Mis à part ce détail, l'approche de cette grande ville de 7 millions d'habitants aura été très plaisante. Bon...sauf la première nuit, car j'ai voulu tenter la chambre double avec mon père...une économie de dollars contre une taxe sur le sommeil (je vous laisse deviner pourquoi). Une nuit mais pas deux ! La prochaine, je me prends une chambre à moi !

En cette première journée, voici mon objectif : visiter quelques parcs, voir le plus long escalator du monde, déambuler dans un ou deux marchés et grimper sur le Peak Victoria si la brume se lève. Pour ce dernier point, il faudra attendre deux jours, mais pour le reste, le but est atteint.

tour hong-kong

 

Nous commençons donc par prendre un métro pour deux stations : de Causeway Bay à Admiralty. À l'aéroport, nous nous sommes achetés la carte Octopus, qui permet, une fois chargée, de prendre tous les moyens de transports et même de payer d'autres choses. Elle fonctionne un peu comme notre carte Navigo francilienne: il suffit de la passer sur les bornes, la barrière s'ouvre, et le montant dont on dispose encore s'affiche. 

La première étape est le Hong-Kong Park : des espèces végétales importées, des plans d'eau, une volière et le plus vieux bâtiment colonial de la ville abritant maintenant un musée sur les services à thé.

 

Sur le chemin vers le parc, quelques écureuils vraiment pas peureux

écureuil hong kong

hong kong park

 

Nous profitons de la vue que nous offre le parc avec pour arrière-plan les gratte-ciel, puis vadrouillons jusqu'à tomber sur un second parc : "les jardins zoologique et botanique". Ici, c'est une immense volière qui nous attend, avec d'innombrables espèces d'oiseaux. Longue séance photo dont voici trois clichés :

  • oiseau hong kong
  • volière hong kong
  • hong kong bird

 

Le parc dispose aussi de pas mal de cages où vivent différents singes, ibis rouges et flamants roses (mais les grilles empêchent de prendre des photos correctes). 

gratte ciel hong kong

 

Après avoir cherché notre chemin un moment, nous finissons par trouver le fameux "plus long escalator du monde" (800 mètres). J'avoue avoir été déçu. Déjà parce qu'en fait il est découpé en une vingtaine de sections entre lesquelles il faut parfois marcher plusieurs minutes...donc pour moi c'est plus une succession d'escalators qu'autre chose. Ensuite, nous l'avons découvert en son milieu et le quartier était plutôt lugubre. Je m'imaginais plutôt un environnement "classe" dans un quartier d'affaire rutilant. Tant pis... 

 

L'escalator en question, à un endroit un peu moins crade

escalator hong kong

 

Nous descendons les marches (puisque l'escalator monte), jusqu'atteindre un quartier cosmopolite : des restaurants français, italiens, grecs, espagnols etc. D'ailleurs, nous avons été surpris par le nombre de français à Hong-Kong ! Les occidentaux sont nombreux, mais d'après un expatrié avec qui nous avons parlé, la communauté française est la seconde plus grande après les britanniques : ils seraient près de 15 000 à Hong-Kong.

gratte ciel hong kong

 

Une fois nos estomacs remplis, nous nous dirigeons vers le port et prenons une navette vers le quartier de Kowloon sur le continent. La traversée dure une dizaine de minutes.

navette hong kong

 

Une belle réplique pour touristes

bateau hong kong

 

Nous marchons sur "l'Avenue of Stars" où les acteurs Hong-Kongais ont pu laisser la trace de leurs mains sur les dalles comme à Hollywood. Il faut dire que le cinéma est toute une institution à Hong-Kong. Je trouve quelques noms connus : Bruce Lee, Jackie Chan, Jet Li et Chow Yun Fat (mais j'ai loupé celle de Michelle Yeoh). Les autres noms nous sont inconnus à nous autres occidentaux ! Plus loin, une statue de Bruce Lee attire les touristes.

statue bruce lee

 

Hélas, et comme dit plus haut, la brume empêche de prendre de belles photos de l'île de Hong-Kong. Voici tout de même un petit panorama en vidéo (pardon pour le bruit du vent) :

 

Nous quittons le secteur avec grand peine pour trouver le métro (on pourrait même se demander si la distance que nous avons parcouru à chercher l'entrée de métro n'était pas plus grande que celle des trois stations elle-même). Direction Mongkok, un quartier animé où sont répartis plusieurs marchés. Étant donné l'heure, nous choisissons de visiter le "Ladies Market", un marché qui vendait auparavant de tout pour les femmes, mais qui maintenant s'est diversifié. Petit moment de shopping vraiment très sympa, où le marchandage est de mise ! Il y a vraiment des affaires à faire (notamment en électronique et textile)...si j'avais su ce qu'on y trouvait, j'aurais prévu plus de place dans mon sac. Nous goûtons dans les parages à des boulettes de poisson (vraiment immondes) avant de nous rabattre sur des frites épicées et un genre d'escalope panée de poulet géante !

ladie's market

 

Nous tombons ensuite sur un piano au milieu de la rue, sur lequel un groupe de jeunes joue, tandis qu'à quelques mètres de là, un autre homme s'exhibe à faire des jongles sur le dos avec un ballon de football. Plutôt que de reprendre le bateau, nous rentrons en métro directement, et profitons de la nuit chacun dans notre chambre.

piano hong kong


Laisser un commentaire


9 - 沙溪古镇 Shaxi, Village Perdu dans le Temps

Posté le 27/11/2013 à 13h30

Laisser un commentaire – Mercredi 27 Novembre –

Alors là ! LE coup de cœur ! J'ai tout simplement adoré le village de Shaxi !

Vous connaissez forcément la Route de la Soie, mais avez-vous entendu parler de la Route du Thé et des Chevaux ? Sous la dynastie Tang (618-907), Shaxi était déjà un carrefour important de cette route : le thé du Yunnan était échangé contre les chevaux tibétains destinés à aider à la lutte contre les invasions du Nord.

Et on dirait que ce village n'a pas bougé depuis ce temps-là...qu'il est resté figé tel quel...tout du moins sa place centrale et les ruelles alentours. Un vrai décor de film historique...juste magnifique.

Mon auberge est justement située sur cette petite place. Voici ce qui est en face, lorsque je sors :

temple shaxi

 

Et lorsque je me retourne...

shaxi theatre

 

Il s'agit d'un ancien théâtre bai, tel qu'il n'en existe presque plus en Chine. Des pièces y étaient données, ainsi que de la musique. Je n'en avais vu que dans les films, et j'ignoraient qu'il puisse en rester à notre époque dans un tel état de conservation.

Je franchis alors l'entrée du temple de la première photo, gratuit pour une fois, comme tout le reste dans ce village d'ailleurs. Ce temple bouddhiste nommé "Xingjiao" a été construit en 1415 sous les Ming (c'est marrant de penser qu'il date précisément de la période que j'ai choisi pour ma seconde passion : la reconstitution historique...occidentale pour le coup). Je pénètre dans une petite cour, et il semblerait que je sois le seul visiteur. 

Xingjiao shaxi

 

J'entre ensuite dans un second hall, parsemé de colonnes et où trône un genre d'autel ou de socle en pierre. En regardant le plafond, je note que les différentes poutres sont entrelacées et sculptées d'une manière ingénieuse : cela explique pourquoi le temple a tenu si longtemps, malgré les tremblements de terre. 

shaxi

 

Derrière ce hall, une seconde cour avec des arbres tri-centenaires, et un dernier pavillon, contenant cinq bouddhas différents :

Xingjiao

bouddha shaxi yunnan

 

Face au temple, je retrouve l'ancien théâtre.

theater shaxi

 

Puis, je prends une ruelle à gauche.

shaxi ruelle

 

Je sors ensuite du village, et devant moi se dévoile un panorama à tomber par terre : une rivière et au loin les montagnes...

shaxi montagnes

 

J'emprunte un pont médiéval en dos d'âne, puis admire les toits depuis l'extérieur.

toits shaxi bai

 

Je retourne ensuite sur la place centrale.

shaxi place centrale

 

Après cela, j'emprunte une autre ruelle, tombe sur un petit marché où de gros morceaux de viande sont étalés à même la table, parcours un bout de chemin sur l'axe principal de la ville, puis pars me perdre dans les champs, d'où je peux voir les villages voisins. Une bonne idée aurait été de prendre un vélo pour les explorer, mais le temps m'est compté...j'ai un bus à prendre à 13h30 dans une autre ville à 1h de là.

shaxi village yunnan

 

Je me dirige donc à nouveau vers les ruelles médiévales, où les quelques boutiques et auberges qui s'y sont installées n'ont pas commis l'erreur de dénaturer le site.

shaxi street

 

En arrivant sur la place centrale, je vois deux personnes qui sont montées sur la scène du théâtre. Par gestes, je me fais expliquer comment y grimper. Je traverse alors une autre auberge, passe dans une cour intérieur, emprunte des escaliers, et me retrouve sur la scène à mon tour.

shaxi theatre scène

 

Dans les coulisses, un petit musée a été installé, pour expliquer l'histoire de la ville. Je monte à nouveau deux escaliers, en me tenant bieeeen courbé car le plafond est très bas. Les marches en bois me font entendre leur grand âge. Je peux profiter de la vue sur les toits anciens...

Mais le temps se fait court, et je dois à présent partir : comme je n'ai prévu qu'une seule journée à Lijiang, je préfère jouer la sécurité et prendre le bus de 13h30 plutôt que celui de 15h30...on ne sait jamais, si je loupe le premier...car pour se rendre à Lijiang, il faut déjà aller à Jianchuan en minibus, et ceux-ci ne partent que lorsqu'ils sont pleins.

Après une vingtaine de minutes d'attente, le minibus est rempli et part. D'ailleurs, le record est battu : 13 personnes pour 7 places (3 ont terminé dans le coffre sur des mini-tabourets). Moins d'une heure après, je suis au guichet de la gare routière, de Jianchuan, où j'apprends que le prochain bus pour Lijiang n'est qu'à 16 heures. Si j'avais su, je serai resté plus longtemps à Shaxi ! Deux autres occidentaux débarquent et me demandent si je sais où se trouve la banque. Ils n'ont plus assez d'argent sur eux pour prendre le bus pour Lijiang, où ils doivent prendre le train pour Kunming puis l'avion pour l'Australie, chez eux... Ne sachant pas où se trouve la banque, je leur propose de les avancer, et qu'ils me remboursent une fois arrivé à Lijiang. Ils continuent tout de même de vadrouiller dans les rues alentours, sans succès, avant d'accepter mon aide.

Gaven, Fiona (car ce sont leurs noms) et moi discutons un peu, et comme nous avons du temps à tuer, partons avec tous nos sacs marcher dans le coin, même si Jianchuan est une ville moderne sans intérêt. Nous nous arrêtons pour manger un bout (raviolis chinois dans du bouillon aux légumes...que je mange avec un peu d'appréhension après mes aventures gastriques des jours précédents). Le seul bâtiment digne d'intérêt que nous voyons est celui-ci, perdu au bout d'une rue et complètement déserté :

jianchuan

 

Une fois l'heure arrivée, nous montons dans le bus dont le billet nous annonce quatre heures de trajet. Heureusement, ce seront seulement deux heures de routes cahoteuses... Nous partons ensemble à la recherche d'une banque, et après avoir parcouru une partie de la vieille ville au pas de course, Gaven parvient à tirer de l'argent...ils vont pouvoir prendre leur train ! Quand à moi, je déambule dans les ruelles jusqu'à trouver, au fin fond d'une impasse, l'auberge que j'ai choisi pour passer la nuit... L'ambiance dans la vieille ville de Lijiang est très particulière...bon déjà c'est très touristique, mais ça je le savais avant de venir, c'est pour ça que je ne reste qu'une journée...mais...là par exemple, j'entends de la musique occidentale à fond...il y a des spectacles sur les places...on dirait un mélange d'ancienne cité médiévale pour le cadre, avec l'ambiance d'une ville du sud de la France l'été...

Demain, je me lève tôt pour essayer de l'explorer dans le calme.

 

Petite note : Je n'ai pas pu envoyer cet article hier, à cause de difficultés de connexion. Je ne pense pas poster l'article sur Lijiang aujourd'hui, car cela vous ferait beaucoup de lecture en plus de l'article ci-dessus. Et comme demain je pars faire le trek des Gorges du Saut du Tigre pendant deux jours...vous n'aurez probablement pas de mes nouvelles avant...2-3 jours ! Mais ne vous inquiétez pas, si je change d'avis ou que je peux en écrire un plus tôt, tous ceux qui se sont inscrits à la newsletter recevront un mail pour les avertir dès que le prochain article est publié !


7 commentaires
Laisser un commentaire


6 - 洱海喜洲 Xizhou : Lac Erhai et Pêche aux Cormorans

Posté le 25/11/2013 à 14h49

Laisser un commentaire – Dimanche 24 Novembre –

Comme prévu et après avoir emballé toutes mes affaires, je pars à la recherche d'un hôtel que j'ai choisi dans le Petit Futé, plus proche des remparts et moins cher. N'arrivant pas à le trouver, je demande de l'aide aux locaux, qui m'indiquent tous une direction différente, pour au final me faire comprendre qu'il a récemment fermé. Je marche donc le long des remparts pour en trouver un autre, et lorsque j'arrive à destination, je vois une tête connue : Philippe, le compagnon de route belge avec qui j'étais à Kunming.

Après un petit déj', je lui explique mes plans pour la journée. Cela lui va également, et nous partons rapidement pour le village de Xizhou, un peu plus au nord. Nous trouvons un faux taxi qui nous y emmène et nous dépose dans une rue où se tient un guichet. Il semblerait que pour se balader dans la ville, il faille s'acquitter d'un droit d'entrée...il faut vraiment tout payer en Chine ! Bon, comme notre but est pour l'instant d'aller au bord du lac Erhai, nous quittons cette rue et partons à pied dans la direction du lac. Sauf que sans le savoir, c'est dans une marche de 4-5 kilomètres que nous nous engageons. L'avantage, c'est qu'on voit sur notre chemin des scènes de vie réelle, non corrompues par le tourisme. Xizhou n'est pas encore très connue, et seul son centre a commencé à se développer pour le tourisme. 

xizhou

 

Sur notre route, nous croisons quelques habitants, dont plusieurs en costume traditionnel Bai.

femmes bai

 

Et certaines ruelles sont complètement envahies par d'immenses toiles d'araignées...qui sont elles-mêmes énormes. (Je mets la photo en petit, au cas où des arachnophobes se cachent parmi vous).

  • araignée chine

 

Arrivés au bord du lac Erhai, l'authenticité est bien là. Des pêcheurs en barque remontent leurs prises au loin, des groupes nettoient ou réparent les filets...bref, les gens vaquent à leurs occupations quotidiennes... On découvre une espèce de poissons dont on ignorait totalement l'existence, après les avoir pris pour des algues...mais non, ils ont bien des yeux. Pendant ce temps, mon ventre recommence à se fâcher.

barques lac erhai

lac erhai rizière

lac erhai

enfant chinois

poissons lac erhai

erhai lake

erhai lake xizhou

 

Nous mangeons au bord de l'eau, mais je peine à terminer mon bol de nouilles...d'ailleurs, la douleur se fait telle que je pars au milieu du repas à la recherche de toilettes. Bien entendu, comme ce n'est pas un lieu touristique, elles sont plus difficiles à trouver. Au bout d'une trentaine de minutes, les crampes sont vraiment sévères, et je prie pour que le garçon qui nous y guide fasse rapidement signe qu'on y est. Et quand on y arrive effectivement, je ne fais pas mon difficile malgré la saleté et l'absence totale d'intimité. Mesdames et messieurs, pour votre plus grand bonheur, voici ce que sont des toilettes chinoises ! (Je mets cette photo en petit également, cliquez dessus pour la voir en grand).

  • toilettes chinoises

 

Franchement, moi qui suis ultra pudique, jamais je n'aurai pu faire la chose dans un tel endroit si la douleur n'était pas si insoutenable...c'est là qu'on se rend compte qu'on peut dépasser ses limites ! (Et pour ceux qui préfèrent ne pas avoir à les dépasser, vous pouvez vous procurer un "pack contre la tourista" sur ce site).

Bref, passons sur ce moment goûtu, et reprenons notre récit. Nous nous trouvons à présent sur une presqu'île transformée en parc, où les gens viennent se détendre. Par ici les couples mangent un pique-nique, par là des enfants jouent à la lutte pour épater les filles.

Après avoir marché un moment...enfin...ouais, encore un bon moment à vrai dire, nous mettons les pieds sur une petite place. Une pancarte indique qu'un peu plus loin, il y a des pêcheurs aux cormorans. Bon, on sait bien que cette pêche traditionnelle tend à disparaître, et qu'à présent elle n'est exécutée que pour les touristes, mais après tout, cela peut être sympa ! Nous payons donc le billet, montons à bord d'une barque avec une poignée de chinois et c'est parti ! Une guide Bai explique alors...quelque chose...mais comme je ne parle pas chinois, ses explications demeureront un mystère.

barque erhai

guide bai lac erhai

 

Après une dizaine de minutes, nous voyons une petite barque entourée d'oiseaux dans l'eau. Ses deux occupants commencent alors un spectacle impressionnant. Un cormoran s'élance dans l'eau et remonte avec un gros poisson à son bec. Le pêcheur l'attrape alors, l'exhibe et récupère le poisson. La tâche est répétée une deuxième fois, puis nous nous approchons et récupérons un des deux poissons pêchés. Une seconde barque de touristes récupèrent le second poisson. Notre rameur dirige ensuite la barque vers le bord du lac, et nous descendons. Petite séance de photos avec les cormorans, puis dégustation du poisson fraîchement pêché. (La qualité de la photo où je pose est mauvaise, car j'ai dû prendre en photo la photo que j'ai acheté).

pêche aux cormorans

cormorans erhai

xizhou cormorans

 

Le voyage de retour est vraiment super ! Les deux barques avancent à la même allure, et la guide Bai de l'autre embarcation commence à chanter dans un mégaphone. Puis un des touristes de notre barque se saisit d'un mégaphone et chante à son tour. Chacun leur tour, ils se répondent par une nouvelle chanson. Le mégaphone passe entre plusieurs mains, et chaque morceau est ponctuée de nombreux rires. Le quart d'heure de retour à la côte vaut déjà le prix du billet tellement l'instant était sympathique.

Une fois débarqués, nous retrouvons le tuk-tuk qui nous a approché du port, et il nous ramène à Xizhou. Pour vous montrer un exemple de l'honnêteté chinoise, nous avions convenu d'un prix de 10 yuans pour la course. Mais nous avions oublié de demander si c'était pour les deux ou pour chacun. Après lui avoir remis les 20 yuans que nous pensions lui devoir, il nous a rendu la moitié des billets...ce n'est pas en France qu'on verrait cela, n'est-ce pas ?

Nous nous baladons ensuite dans Xizhou, puisque nous l'avions directement quitté sitôt arrivés. Les facades sont très jolies. Nous voyons même un couple de mariés se faire prendre en photo (le troisième que nous voyons aujourd'hui, puisque nous en avions déjà croisé deux dans "le parc aux toilettes"). Puis nous parvenons à la rue dans laquelle le premier taxi nous avait déposé, où il y avait le fameux guichet. Sauf qu'à cette heure, il est fermé, et nous avons pu voir un petit bout de rue avant qu'un responsable nous demande poliment de partir.

xizhou yunnan

xizhou town

xizhou yunnan dali

mariage chine

xizhou

 

Nous prenons un bus pour Dali, et rentrons à l'auberge de jeunesse. Hélas pour Philippe, il aura fait tomber son iPod dans le bus en descendant, et s'en est aperçu trop tard...

Après un repas plus "chinois comme on le connait" (poulet aux noix de cajoux et riz), je vais me coucher, non sans devoir me rendre plusieurs fois aux toilettes...décidément, mon ventre ne me laissera pas le moindre répit !


4 commentaires
Laisser un commentaire


Voir tous les articles